Célébrations et rituelsDocumentaires vidéoIndepatrimoine culturel immatériel trans-localRépertoire de pratiques culturelles

Le Vaisakhi des Sikhs à Bobigny

Le Vaisakhi est la fête avec laquelle les Sikhs célèbrent l’arrivée du printemps et le temps des moissons. Comme la communauté Sikhs, cette célébration est originaire de la région agricole du Pendjab en Inde, mais se réalise également à Bobigny (Seine-Saint-Denis) où se trouve le Gurdwara (centre de la vie religieuse, culturelle et sociale des Sikhs) des Sikhs installés en Île-de-France. Chaque année, le 13 ou le 14 avril, les Sikhs célèbrent la journée du Vaisakhi avec une procession ou défilé appelé nagar kirtan (en Français, « chants pour la ville » ou « chants pour le voisinage »). C’est alors l’occasion de renouveler leurs vœux religieux mais aussi un moment de partage qui permet de faire découvrir une partie de la culture Sikhs aux habitants de Bobigny. Les festivités liées au Vaisakhi comportent plusieurs rituels. Pendant trois jours, dans le Gurdwara, des pratiquants effectuent une lecture continue du Guru Granth Sahib, qui est le livre sacré du sikhisme. Cette lecture doit se poursuivre jour et nuit sans interruption pendant la durée des célébrations. Le deuxième jour, a lieu le renouvellement du Nishan Sahib, drapeau présent dans tous les Gurdwara, et qui représente le Khanda, symbole religieux le plus important du sikhisme dans lequel sont représentées les trois principales armes utilisées par les Sikhs – une épée à double tranchant, un anneau plat avec un côté tranchant et les dagues courbes. Pour ce moment du rituel, les Panj Piare, qui représentent les cinq premiers hommes baptisés sikhs, se présentent devant le mât. Le drapeau est alors descendu et nettoyé avec du lait. Cette tradition provient du Pendjab, où les lieux sacrés sont également nettoyés avec du lait. Une fois lavé, le drapeau est à nouveau hissé. Finalement, le troisième jour a lieu le nagar kirtan qui est donc le défilé dans les rues et auquel participe un grand nombre de Sihks d’Île-de-France. D’abord, la lecture du livre sacrée est enfin interrompue et alors des chants accompagnent le moment où un des cinq Panj Piare pose le livre sur sa tête afin de l’amener à l’extérieur du temple où un chariot spécialement préparé pour l’occasion attend. A côté de ce chariot dans lequel défilera le livre, un groupe de musiciens récite des chants dévotionnels (kirtan) et joue des instruments traditionnels. Les Cinq Bien Aimés (Panj Piare) ouvrent le cortège suivis de plusieurs sewadars (bénévoles), qui balaient la rue à l’eau, et qui jettent des fleurs pour parfumer le passage du livre sacré. Ce même jour, l’équipe de gatka (art martial traditionnel sikh) offre un spectacle en accompagnant le parcours. Derrière le chariot où se trouve le livre, la foule de fidèles suit, en général les femmes et les enfants avant les hommes. Tout participant au défilé se couvre la tête d’un bandana, le plus souvent orange, couleur du drapeau sikh et aussi symbole du Pendjab. Parmi les participants, certains offrent des plats typiques pendjabis aux personnes de passage qui entourent la procession ; d’autres s’occupent du nettoyage de la rue après le passage du défilé. Finalement, un camion clôture le cortège, avec les jeunes Sikhs expliquant, au microphone, la signification du Vaisakhi et du nagar kirtan. Chaque année à Bobigny, le nagar kirtan organisé pendant le Vaisakhi part du Gurdwara Singh Saba situé rue de la Ferme et traverse les rues de Bobigny et de Drancy, pour revenir après quelques heures à nouveau au Gurdwara. Depuis plus de vingt ans désormais, les Sikhs organisent cette célébration. Chaque année, entre 3000 à 7000 personnes y participent. Encore cette année, nous aurons l’occasion de participer à cette célébration, mais par ailleurs, il existe toujours la possibilité de découvrir une partie de la culture sikh (ses saveurs, ses couleurs et bruits) en visitant le Gurdwara, qui comme tous les Gurdwara du monde, est composé de deux espaces : l’un dédié à la méditation (darbar) et dans lequel il est possible de se recueillir et un autre pour la restauration (langar), ouvert et gratuit, qui offre à tout visiteur un mets ou un repas végétarien.

ministere_culture


En partenariat avec la Direction des
Patrimoines du Ministère de la Culture

 

 

 

 


Télécharger la fiche complète

2 Comments

  1. s21
    28 février 2018 at 9 h 23 min — Répondre

    Bonjour,
    article non daté !
    une recherche sérieuse se doit d’être précise.
    bcdt

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *