Le hanami est la coutume japonaise d’apprécier la beauté de la floraison des cerisiers, pendant les mois de mars, avril et mai. Ainsi, les japonais ont l’habitude de profiter du Printemps en plein air et ils vont pique-niquer, discuter et chanter sous les cerisiers en fleur. L’avance du sakura zensen (front des fleurs de cerisier) est suivi avec attention par les japonais entre les mois de mars et mai.

La pratique du hanami est très ancienne. Elle est probablement commencé pendant la période Nara (VIIIe siècle), mais c’était les fleurs d’ume (abricotier) que les gens admiraient à cette époque. C’est à partir de la période successive Heian (VIIIe-XIIe siècle), que le sakura (cerisier) commence à attirer plus d’attention. C’est l’empereur Saga qui a rendu stable cette coutume, en organisant des véritables fêtes de contemplation des fleurs, où l’on se rencontrait à l’ombre des cerisiers pour consommer un repas et boire du saké.

La floraison des cerisiers était aussi utilisée pour décider de la plantation du riz, comme signe de présage pour la bonne réussite de la récolte. Par ailleurs, les gens pensait que ces arbres étaient habités par des divinités et alors ils faisaient des offrandes aux pieds des sakura. La coutume du hanami a été à l’origine limitée à l’élite de la Cour impériale, mais à partir de la période Edo (XVIIe siècle), elle était désormais diffusée parmi les gens du peuple. Depuis, le cerisier est aussi devenu l’un des thèmes du rakugo, une forme de spectacle littéraire humoristique, qui était à l’époque l’un des loisirs préférés par les japonais.

Aujourd’hui, le hanami est une coutume encore très vivante au Japon. Depuis quelques années, des hanami sont célébrés aussi dans d’autres pays du monde. Notamment à Washington, aux États-Unis, des sakura donnés par le Japon pour célébrer l’amitié entre les deux pays représentent encore une attraction touristique et chaque année un Festival des cerisiers en fleur est organisé au début du printemps. En région parisienne, un hanami est célébré depuis quelques année dans le parc de Sceaux (Haut-de-Seine), organisé par l’association Tsunagari Taiko.

Tsunagari Taiko est une association née par la volonté de Ayuko Bonnan Yonemura et Cola Bonnan. Il s’agit de la seule école de taiko, tambour traditionnel japonais , présente à Paris et en France. L’école propose des cours de taiko et de parade Awa Odori, parade dansée originaire de la région de Tokushima au Japon. Chaque année l’association Tsunagari Taiko organise un hanami au Parc de Sceaux, où ses membres proposent un spectacle gratuit de taiko à l’ombre des cerisiers en fleur. Cette année la célébration aura lieu le 23 avril.

Plus d’information sur l’association ici : http://www.tsunagari-taiko-center.com/

Lien de l’événement FB ici : https://www.facebook.com/events/1851098731846054/

No Comment

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *