ActualitésChantDanseGuadeloupePatrimoine culturel immatériel

Le gwoka guadeloupéen parmi les nouveaux inscrits sur la liste UNESCO du patrimoine culturel immatériel

La neuvième session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a pris fin le 28 novembre au Siège de l’UNESCO avec l’inscription de 34 nouveaux éléments sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. 

On retrouvera parmi les nouveaux éléments, des pratiques traditionnelles assez bien connues par le grand public comme la capoeira brésilienne ou la fête de la Candelaria, l’une des célébrations majeures du plateau péruvien, mais d’autres sans doute moins connues, telles que les anciennes techniques des viticulteurs de l’île italienne de Pantelleria, la danse séga mauricienne, ou la surprenante pratique sociale sahélienne de la parenté à plaisanterie.

Voici la liste des 34 nouveaux éléments:

Éléments inscrits le 26 novembre

Éléments inscrits le 27 novembre

La musique, la danse et les chants du gwoka guadeloupéen ont été choisis cette fois-ci pour représenter la France sur la liste UNESCO. D’après la fiche UNESCO, le gwoka associe trois domaines d’expression en valorisant les qualités individuelles d’improvisation. Ces domaines sont : le chant responsorial en créole guadeloupéen, les rythmes joués aux tambours ka et la danse.

Fiche UNESCO : Le gwoka : musique, chants, danses et pratique culturelle représentatifs de l’identité guadeloupéenne.

No Comment

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *